Animer la partie en jeu

Quand les GNistes se mettent à table…

 
 GN
  
 

Si le jeu de rôle sur table ne suit en général pas les mêmes formats ou les mêmes astuces, il y a tout de même quelques bonnes idées parfois que l’on peut transposer d’un loisir à un autre. Que se passe-t-il quand les joueurs de GN se mettent autour d’une table pour faire du jeu de rôle ?

Top départ : les costumes

Une bonne pratique courante dans le jeu sur table consiste à se donner un signal de départ : une musique, un résumé, bref un moyen de passer du moment où l’on se retrouve pour jouer au début de la partie en lui-même. Certains joueurs de GN reprennent une habitude de leurs parties grandeur nature : ils enfilent un costume, ou tout du moins une partie d’un costume ou un accessoire pour symboliser le moment où ils passent « en jeu ». Ce peut être aussi simple qu’un pendentif, un chapeau, une paire de lunettes, une veste en cuir, mais cela suffit en général à passer du mode « hors jeu » au mode « en jeu ». Une idée à reprendre pour vos tables ?

Le distinguo hors personnage/en personnage

Une autre manière de procéder à laquelle font appel les joueurs de GN, et qu’ils transposent parfois en jeu sur table, c’est de signaler par un geste le moment où ils sont hors personnage. Par exemple, en levant la main doigts croisés, afin qu’ils puissent montrer à tous qu’ils sont hors personnage. Pas évident pour tout le monde, surtout pour des joueurs habitués au jeu sur table : cela requiert un effort en plus afin de simplement décrire l’action du personnage plutôt que de l’interpréter. Ce n’est donc pas forcément adapté à tous les types de partie : un jeu où il y a beaucoup d’action et très peu de roleplay ne se prêtera pas forcément à ce genre de règle de prise de parole : les joueurs risqueraient de se retrouver à être en quasi permanence le bras en l’air ! Par contre, si votre campagne met en avant l’intrigue, le dialogue, la conversation, alors cette règle peut être appliquée : vous verrez que spontanément vos joueurs passeront beaucoup moins de temps « hors personnage » : le fait de devoir faire un geste en plus est assez dissuasif de la tentation de sortir du personnage, que ce soit pour décrire ce que fait le personnage ou d’avoir des conversations annexes.

 

Et vous, avez-vous déjà essayé d’utiliser des techniques de GN dans le jeu sur table ? Lesquelles ? Comment cela s’est passé ?

Bons jeux à tous !

 

Commentaires   

0 #2 Genseric 10-06-2012 09:10
Ces techniques semblent prometteuses, mais en tant que vieux routard, je doute qu'elles soient réellement applicables. Je réunis souvent, en club, des joueurs différents. Tous ont leur vision du JDR et je dois bien reconnaître que rares sont ceux qui veulent une ambiance "studieuse" autour de la table. Si l'on démarre un nouveau groupe, avec des novices, ces règles de doigt levé ou de costume ON/OFF seront sans doute perçues comme des freins à l'expression. Que fait-on quand quelqu'un enfreint ces règles ? On le sanctionne ? Lever le doigt pour parler, ça ne fait pas jeu, ça fait classe de cours, je trouve. Et si on s'adresse à des vieux routards, je crois que leurs habitudes seront très difficiles à contourner. De plus, on se priverait de ce que je considère toujours comme un des plaisirs du JDR : les calembours autour de la table. La personne qui devrait lever le doigt pour attirer l'attention et faire sa blague la tiendrait désormais pour lui, et personne n'en profiterait. Bien entendu, la pratique du JDR demande un certain sérieux, mais a priori, sauf cas rares, un minimum de sérieux suffit. Le MJ peut se racler la gorge ou simplement dire à ses joueurs : "bon, sérieux maintenant". Jusque là, moi, ça m'a suffit.
Citer
0 #1 Alias 05-06-2012 09:43
Je n'aime pas les GN. C'est un peu comme la glace à la vanille.

Une des raisons pour lesquelles je n'aime pas les GN, c'est précisément pour cette tendance à vouloir être "en jeu" tout le temps, ou le plus souvent possible. Outre le fait que j'ai un peu trop conscience du fait que, même déguisé en chevalier, je suis Alias dans une armure ("ridicule" en option) et pas Sir Conspect le preuc chevalier.

J'aime mes parties de jeu de rôle sans contraintes de ce genre; je joue pour m'amuser et me détendre, pas pour m'imposer des contraintes supplémentaires.
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir