Animer la partie en jeu

Quand un PJ s'isole du groupe

Très souvent, au cours de la partie, le groupe décide de se séparer et un personnage ira à l’écart du groupe. Comment gérer au mieux cette possibilité en l’utilisant pour votre histoire sans ralentir le rythme du jeu  et en s’assurant que le reste de votre groupe garde son intérêt ?

Il faut d’abord bien identifier pourquoi ce PJ en particulier doit faire bande à part dans le scénario. Ce peut être lié au personnage : par exemple dans les univers futuristes, le hacker qui évolue seul dans un univers virtuel aura en général de longs passages solos où il jouera avec les règles d’évolution dans la matrice, au détriment du reste du groupe (même si au final il pourra retrouver les informations dont ont besoin les joueurs pour résoudre l’enquête). Il peut en aller de même avec les mystiques qui évoluent dans le  plan astral. Dans ce cas on peut s’attendre à ce que ce genre de cas soit récurrent et il faut alors choisir un système qui puisse fonctionner régulièrement sans faire perdre d’intérêt au groupe (comme la solution dite « mixte » ci-dessous). Ce peut être lié au joueur purement, auquel cas il faudra être capable de trouver la bonne solution qui lui permette de s’exprimer et de ne pas frustrer les autres en accaparant le meneur (auquel cas la solution « écrite » paraît la plus simple car elle nécessite plus de travail du joueur et n’empêche pas les autres de jouer pendant ce temps là). Le MJ saura donc réorienter le joueur qui souhaite trop d’aparté vers un système de petits papiers. Ce peut enfin être lié au scénario et à une séquence particulière (l’un des personnages doué en déguisement s’infiltre chez l’ennemi, un PJ se retrouve prisonnier,…) et dans ce cas il faudra choisir au cas par cas la solution, qui dépendra

  • De la quantité de jeu à effectuer en solitaire (la longueur de la séquence)

  • Du caractère secret ou non vis-à-vis du reste du groupe du contenu de la séquence

  • Du stade d’autonomie du reste du groupe vis-à-vis de l’action (doivent ils brainstormer dans leur coin ou attendent ils le MJ pour continuer ?)

En fonction de ces éléments le meneur peut donc se tourner vers l’une de ces trois solutions : l’aparté, la méthode écrite ou la méthode mixte. L’aparté est le plus évident et le plus commun des outils possibles : le meneur s’isole avec le joueur concerné et joue en solo avec lui. Cela implique bien sur de pouvoir s’isoler et de s’assurer que le reste du groupe ne peut pas entendre ce qui se dit (n’oubliez pas l’adage « les murs ont des oreilles », combien de MJs ont vu un scénario ruiné car les cloisons de l’appartement n’étaient pas assez épaisses… cela est d’autant plus vrai dans des jeux à secrets et à manipulation entre les joueurs comme Vampire). La méthode convient donc très bien si le contenu de l’aparté doit rester confidentiel vis-à-vis des autres joueurs (notamment dans le cas où un traître s’est immiscé dans le groupe). Attention cependant soit à s’assurer que tous les joueurs au cours de la campagne aient l’occasion d’avoir une ou plusieurs apartés et d’éviter que ce soient toujours les mêmes qui s’isolent avec le meneur (ce qui de toute façon finirait par paraître suspect aux yeux du reste du groupe), soit à occuper le reste du groupe pendant les apartés, l’idéal étant que cela tombe au moment où les personnages doivent résoudre une énigme (à laquelle les joueurs peuvent réfléchir sans que le meneur ne soit présent), ou doivent réfléchir à la décision qu’ils vont prendre (par exemple dans une enquête, les personnages doivent lister les pistes possibles ou assembler différents éléments, ce qui peut également se faire hors présence du MJ).

La 2è possibilité est la solution écrite : les petits papiers que se passent MJ et joueurs avec leurs notes et demandes secrètes. La technique est un peu plus longue à mettre en œuvre mais le meneur n’a pas à quitter la table. Il faut dont être capable de l’utiliser pour envoyer des messages courts et des réponses simples de quelques mots (par exemple : « Détection du mal  sur le tavernier » « RAS »). Pour gagner du temps, il vaudrait mieux prévoir à l’avance les feuilles au lieu d’avoir à déchirer cahiers, blocs notes et feuilles volantes ! Un bloc de post-its ou mieux de petits feuillets non autocollants en bloc remplit très bien cette fonction et permet au meneur de rapidement envoyer des messages aux joueurs. Une partie devrait se trouver côté joueurs pour leur  permettre d’envoyer également des demandes.

Reste enfin la solution dite « mixte » moins souvent utilisée mais qui peut fonctionner à merveille notamment dans le cas du hacker ou du prisonnier à l’écart du groupe. La scène est jouée avec le  groupe, le personnage à part gardant son rôle mais les autres  personnages autour de la table interprétant les PNJs. Si ces derniers sont un peu compliqués, le MJ peut briefer rapidement les autres joueurs sur la manière d’interpréter ces PNJs et une fois cela fait, les autres PJs peuvent également jouer la scène, ce qui les implique complètement dans l’aparté et leur donne l’occasion de changer de peau au cours du jeu. Bien sûr dans ce cas, les autres joueurs ne peuvent pas interpréter de PNJs majeurs (sinon ils connaîtraient le fin mot de l’histoire tout de suite, ce qui n’est pas le but). Dans le cas d’un espion partant en terre ennemie, les autres membres du groupe peuvent très bien jouer les gardes ou sentinelles en poste. Cette solution doit cependant parfois être complétée par une autre des solutions précédentes (aparté ou méthode écrite) pour transmettre au joueur des secrets que les autres ne doivent pas savoir. Le plus simple dans ce cas étant l’écrit car le reste de l’action ayant déjà été joué, il ne reste que quelques informations à transmettre ce qui est suffisamment court pour être passé par petits papiers, maintenant ainsi le meneur à table.

Choisissez donc le plus adapté pour garder tous vos joueurs avec vous et n’oubliez pas que la méthode mixte peut aussi être utilisée à l’envers : si vous faites jouer la séquence avec tout le groupe sauf une personne, ce dernier joueur à part peut devenir un interpréteur de PNJs que vous pouvez utiliser pour réduire un peu votre charge.

Bon jeu à tous !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir