Autres

Secrets d'un MJ : Mr JMad

 

Interview MJ JDR

 

Après la première interview, audio, de Scriipt pour la rubrique "Secrets d'un MJ" voici cette fois-ci Mr JMad qui nous confie ses petits trucs maison ! Et cette fois, pour changer un peu, ce sera sous forme rédigée et écrite... N'hésitez pas à me faire part de vos commentaires, pour me dire si vous préfèrez un format écrit ou un format audio !

Bonne lecture !

Peux tu te présenter en quelques mots, ton prénom, ton age, depuis combien de temps fais-tu du jeu de rôle ? Es tu plus souvent PJ ou MJ ? Quels sont tes jeux préférés ? 

Alors, Jean-michel, 30 ans à la fin du mois. Je fais du Jdr depuis que j'ai 11 ou 12 ans. J'ai été bien plus souvent MJ que PJ (à ma grande tristesse). Mes jeux préférés : il y en a tellement ! Disons L'Appel de Cthulhu, Star Wars, Fading Suns et mes créations persos.

Où peut on te retrouver sur le net ? As tu un site un blog dont tu souhaiterais parler ?

Alors on peut me trouver à pas mal d'endroit sur le net. Sur twitter : http://twitter.com/mrjmad .J'ai un blog plus boulot qui ne parle pas de jdr : http://j-mad.com/blog et j'ai un blog plus jdr : http://jdr.j-mad.com .

En plus, j'ai lancé en avril un petit site sympa, enfin j'espère http://histoiresderolistes.com qui permet aux rôlistes de partager leur meilleurs (ou leur pires) souvenirs de parties.

Quels sont tes univers coup de cœur du moment ? Quels sont les jeux qui t’ont marqué et qui t’ont « forgé » en tant que MJ ? 

Sans aucune hésitation mon coup de coeur du moment est HellyWood. Et je pense qu'il va rapidement devenir un de mes jeux préférés. Ceux qui m'ont forgé en temps que MJ ? Le premier, très peu connu, les Terres de Légende. Pas la partie LDVELH mais bien la partie jdr. Cthulhu aussi pour le jeu sur les ambiances. Mes créations persos qui en m'obligeant à me frotter à la mise en place de tout un système m'ont permis de mieux comprendre, ensuite, les mécaniques des jeux « existants ».

Est ce que tu joues souvent ? As tu un ou plusieurs groupes de jeux ? A quelle fréquence jouez-vous ?

Assez souvent on va dire. Pour l'instant j'ai deux groupes de jeux. Un de 6 PJ avec lequel je joue tous les 3 mois et un autre de 5 ou 6 PJ suivant les disponibilités de chacun et avec lequel je joue toutes les 6 semaines.

Quand vous jouez, c’est où ? C’est quand ? De quelle heure à quelle heure ? Avec ou sans pause ?

On joue soit chez un des membres du groupe pour mon groupe « tous les 3 mois » et au boulot pour le groupe « toutes les 6 semaines ». On joue sans pause à part les pauses « remplissage d'estomac », soit toute une journée , de 10h à 18h soit toute une nuit 19h à 4 ou 5h du mat.

Au boulot ? Il faut que tu nous en parles là, ça se passe comment si ce n’est pas indiscret ?

Oui, au boulot, en fait je joue parfois avec des collègues de boulot. On joue tout simplement dans nos bureaux, du vendredi soir à tard dans la nuit.

Parlons scénario, est ce que tu fais jouer des scénarios écrits par d’autres (internet, commerce, magazine) ou est ce que tu préfères écrire tes propres scénarios ?

Je fais les deux. Ca dépend vraiment des cas. Il est vrai que depuis quelques temps par manque de temps, je fais plus jouer des scénarios écrits par d'autre, mais ce n'est que passager.

Quels sont les jeux où tu es meneur en ce moment et dont nous allons parler dans la suite ?

Aujourd'hui je suis MJ uniquement sur DD4, mais dans les mois qui viennent j'ai prévu de lancer du HellyWood, du Hollow Earth Expedition et peut-être même un retour de mes univers persos si j'ai le temps de lui donner un petit coup de jeune.

Comment prépares tu tes scénarios (dans les grandes lignes) ? Quelle est ta petite recette ? 

Bon ma réponse va être un peu longue. Parce que ma préparation dépend si c'est un scénario perso ou écrit par d'autre.

Si c'est un scénario écrit par un autre je commence par le lire, plusieurs fois, souvent 4 ou 5 fois avant la première partie puis 2 ou 3 fois avant chaque partie suivante. Puis je modifie des choses pour si possible rajouter des points d'accroche avec les histoires des PJ (un PJ qui est pourchassé par une guilde qu'il a trahie et hop voilà quelques petites rencontres en plus ou des interventions de PNJ qui rajoutent un peu de profondeur au scénar). Après je m'attaque aux PNJ. Pour chaque PNJ important je me fais une petite fiche. Description physique, caractère, tic de langage, historique. Tout ce qui n’est pas écrit dans le scénar, je l'invente en essayant d’insérer des liens avec des PNJ de parties précédentes.

Pour finir, je prépare tous les combats avec un fichier Excel et je me prépare une petite sélection de monstres / pièges / énigmes à rajouter suivant l'envie et l'humeur.

A quoi sert le fichier Excel ? A équilibrer ? A doser le combat ?

Le fichier Excel (en fait OpenOffice) me permet de gérer le combat lorsqu'il a lieu. Ça réduit les temps morts. Je sais toujours a qui c'est de jouer, les dégâts se retranchent automatiquement des PV, les effets se gèrent presque tout seul. En réduisant les temps de gestion du combat, ça augmente l'immersion dans celui-ci. Les pauses du style 'bon alors attends, c'est à bidule de jouer, à non pardon c'est au gobelin à crête, mais heu, le gobelin vous vous souvenez s’il est toujours étourdi ?' sont ma hantise.

Si c'est un scénario perso. Il y a deux cas. Ceux que j'écris et ceux que j'improvise. Ceux que j'écris en fait c'est exactement comme pour les scénars des autres sauf que je pars de la feuille blanche et que je construis tout.

Comment ? Qu’est ce que tu construis ? Des scènes ? Une trame ? Des évènements ?

Quand je dis que je construis tout, c'est que je construis le background du scénario. Je crée les lieux, les descriptions, les pnj. je crée les événements qui pourraient se produire (certains ne se produisent d’ailleurs jamais en fonction des choix des joueurs). Ensuite je définis le point de départ du scénar et le point d'arrivée.

Et pour les scénarios improvisés ?

Ce sont ceux que je préfère ! Mes meilleurs souvenirs de MJ proviennent de ces parties là. Cela fait quelques temps que je ne l'ai plus fait, mais voilà comment je procédais. La semaine avant la partie, je réfléchis à ce que je veux proposer à mes PJ. Le but est de pouvoir, le jour d'avant la partie, écrire le synopsis de la partie du lendemain en trois lignes maximum. Ensuite, c'est de l'improvisation totale pendant 6 ou 8h. Les plans des lieux, l'intrigue, les PNJ, les combats, tout se crée au fur et à mesure. Ça nécessite, bien entendu de connaître parfaitement les règles du jeu que l'on masterise de l’univers et de s'aider d'outil informatique.

Quels outils informatiques ? Pour faire quoi ?

Quand je dis outil informatique c'est n'importe quel outil (perso j'aime bien les  petits programmes que je fais moi-même) qui va permettre de construire des choses rapidement, sous le coup de l'inspiration. Un exemple, un petit générateur de rencontres, qui permet d'inventer en live une rencontre entre le groupe de PJ et 3 gobelins, 2 trolls et 1 orque. Il faut un outil qui puisse générer les caracs des 6 monstres, lister leur sorts / attaques / pouvoirs et gérer le combat. Parce que si à chaque rencontre inventée en live, il faut passer 10 minutes à fouiller dans le bestiaire, ça emm... tout le monde.

Moi je ne l'ai fait que sur mes créations (univers) persos pour lesquelles j'avais des mini-programmes pour créer des rencontres à la volée, très rapidement. L'autre chose nécessaire pour moi, c'est un moment de solitude complet avant la partie pour se préparer. A cette époque j'avais 45 minutes de voiture pour me rendre là où on se retrouvait pour jouer, c'était donc parfait.

Est ce que tu joues en campagne ou en one-shot ? Comment te prépares tu plus spécifiquement pour une campagne ?

En temps que MJ, je ne joue que des campagnes. Parfois des petites campagnes (3 scénars) parfois de longues campagnes (7 ou 8) mais que des campagnes. Je crois en fait que lors des dix dernières années, je n'ai joué que 2 one-shot, un Cthulhu et un Zombies.

En cours de partie, quand tu es MJ, comment est ce que tu l’animes et la fait vivre ?

Je dialogue. Je me mets dans la peau de chacun des PNJ et j'interpelle les joueurs. J'essaie de changer de tons, de voix, d'imiter les voix que les PNJ auraient. Mais comme je suis un aussi bon imitateur que Michel Lebb, ce n'est pas toujours très réussi. (et là, c'est un euphémisme)

As tu des techniques particulières pour mettre l’ambiance autour de la table ?

Pas plus qu'au dessus. Je ne suis pas très musique d'ambiance ou autre, mais c'est peut être un tort. Sinon parfois je « stresse » mes joueurs, en les obligeant à jouer / prendre des décisions dans un temps imparti, genre « il ne vous reste plus que 20 secondes avant que les gardes arrivent » et à vraiment chronométrer les 20 secondes.

En tant que MJ, quel est ton pire souvenir ? Quelle leçon en as tu tiré ?

J'ai pas vraiment de pire souvenir. Ce qui se rapproche le plus de pire souvenir c'est les problèmes à la création de perso. Je me souviens par exemple de la première partie de Fading Suns que j'ai faite. Un des joueurs avait décidé que son PJ aurait un vaisseau spatial, sinon il ne jouerait pas. Tous les autres joueurs avait des PJ classiques, avec pas énormément de fortune ni rien mais lui voulait absolument son vaisseau, ce qui le rendait beaucoup plus riche et puissant que les autres. Ca a donné lieu à pas mal de discussions houleuses entre lui et moi. Au final, j'ai dit oui, je l'ai assorti d'une dette sur des dizaines d'années pour payer son vaisseau avec des paiements à faire assez souvent sous peine de se faire confisquer son vaisseau et sur le premier scénar, j'ai magouillé de sorte que le vaisseau soit immobilisé par la douane, tout le long du scénar, que les PJ soient obligés de s'enfuir en hâte avec un autre vaisseau sans pouvoir le récupérer donc, et qu'ensuite ils soient obligés de prendre un maximum de risque pour revenir le chercher (oui je sais je suis fourbe).

Au final, ce que j'en ai appris, c'est que quand un joueur a une idée dans la tête sur son BG, même si cette idée à première vue rend son perso surpuissant, il vaut mieux lui dire oui et trouver une façon de remettre les choses en ordre lors de la partie que de s'engueuler avec lui pendant de longues heures.

Quel est ton meilleur souvenir ? Pourquoi ce jour là la magie du jeu de rôle a bien fonctionné ?

C'est la question la plus difficile celle là. Mais je crois que j'ai trouvé. C'était pendant une de mes parties impro. Le groupe est dans une ville 'ennemie' et doit sauver un PNJ et retrouver des artefacts. Dès le début, leur contact se fait arrêter et pendre sans même avoir pu leur parler, ils sont lâchés comme ça, sans rien connaître sur rien. La panade complète quoi. Comme ils avaient voulu voir si ils pouvaient libérer leur contact, je leur avais fait une description précise de la prison, la rendant imprenable. Sauf que... sauf que, ces crétins de PJ se firent arrêter par une patrouille de gardes. Et se rendirent à la patrouille. Tous sauf un qui, parti en éclaireur, ne fut pas inquiété. Du coup, je me retrouvais bien embêté. Tous en prisons, sans aucun équipement, à attendre la potence. Je ne voyais vraiment pas comment les faire sortir d'une manière crédible. Et ce fut le dernier PJ qui me sauva en proposant une solution crédible.

La magie a fonctionné parce que cette fois là, on était vraiment tous dedans. Il n'y a avait pas de joueurs un peu à la traine et qui ne se sentait pas à l'aise. Il n'y avait pas de ronchonnage sur les règles, pas de discussions sur la série TV du soir ou sur le nombre de dés de son arme. On n'était plus autour d'une table un samedi matin tôt, mais on était vraiment tous en pleine nuit, dans cette ville qui ne voulait qu'une chose, faire couler le sang des PJ, dont le destin reposait sur les épaules d'un seul d’entre eux, qui se creusait la cervelle pour trouver une solution pour les sortir de là.

Un dernier conseil ou truc à partager avec les autres MJ qui nous lisent ?

Hum...

Improvisez.

 

 

Commentaires   

0 #6 Footbridge 28-09-2010 16:24
Préparer une séance d'impro, c'est un peu un paradoxe...

Je laisserai JMad nous répondre directement, mais ce n'est pas non plus de l'impro sans rien, il se base sur un synopsis "Le but est de pouvoir, le jour d'avant la partie, écrire le synopsis de la partie du lendemain en trois lignes maximum."

Après cela peut se compenser par une excellente connaissance de l'univers. Quand on est sur un univers maison, cela parait faisable. Sur un univers existant, il faut le connaître à la perfection pour improviser lieux, créatures, etc... Sinon il vaut mieux les préparer.

Pour moi l'impro peut se faire directement à partir de la "liste d'idées" telle que je la définis dans la BMJ. Mais dans ce cas est ce encore de l'impro ?
Citer
0 #5 Zarcania 28-09-2010 09:17
Que trépasse si je plussoie...
L'écrit c'est mieux, ça permet de lire au boulot ^_^

Je comprend ce que l'on peut ressentir lors d'une séance impro, mais il faut quand même la "préparer" sinon ça tourne au brouillon non ?
Citer
0 #4 Footbridge 27-09-2010 23:58
Bon il semblerait que le format écrit soit préféré... il va y avoir de la transcription dans l'air alors B)
Citer
0 #3 yoda 27-09-2010 22:11
Moi aussi je préfère par écrit.
Citer
0 #2 Altadir 27-09-2010 19:45
Merci JMad pour tes conseils et je suis d'accord pour dire que l'impro mène vraiment aux parties les plus intéressantes (j'ai le souvenir de mes PJs coincés sur une île par besoin de ravitaillement qui ont du combattre les descendants d'un navire atteints par la consanguinité multigénérationnelle sur Lanfeust le jdr ^^)

Sinon, en effet le format écrit permet de ne pas avoir à couper la musique et de reprendre quand on veut une lecture interrompue plus aisément.

Altadir
Citer
0 #1 Fonz 27-09-2010 09:58
Bonjour,

Finalement je préfère la transcription écrite !
(on peut lire que ce qui nous intéresse et c'est mieux depuis le boulot ;-) ).

Bonne continuation !
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir