Autres

Secrets d'un MJ : Imalipusram

 

Interview MJ

 

 

Cette semaine, nouvelle interview de MJ, celle d'Imalipusram, que vous pouvez retrouver notamment sur Twitter sur la Toile et qui nous partage ses quelques secrets...

Peux tu te présenter en quelques mots, ton prénom, ton age, depuis combien de temps fais tu du jeu de rôle ? Es tu plus souvent PJ ou MJ ? Quels sont tes jeux préférés ?

Paul, 32 ans, rôliste depuis 1994, MJ depuis 1995. Mis, à ma demande, au jdr par un copain de lycée; j'ai commencé par du Star Wars D6, un peu de Vampire,  de Warhammer et quelques vénérables anciens (Wogh Shrog, Bloodlust, James Bond 007). Arrivé en prépa, ça a été l'orgie. J'ai passé un an d'internat (96-97) à jouer 2 à 3 parties par semaines, avec beaucoup de systèmes différents (parfois qu'une ou deux parties du même jeu, pour tester), c'est là que j'ai découvert Ars Magica, Cthulhu, Shadowrun, mais aussi Deadlands, L'Oeil Noir, Bitume, et quelques autres). Retour dans ma région d'origine en 97, et poursuite avec quelques anciens potes et d'autres nouveaux avec du INS MV3 (la révélation), du D&D, et la reprise de notre campagne de SW D6.

Quels sont tes univers coup de cœur du moment ? Quels sont les jeux qui t’ont marqué et qui t’ont « forgé » en tant que MJ ?

En ce moment c'est Rogue Trader et plus généralement l'univers Warhammer 40k qui m'occupe. Entre la campagne de Dark Heresy que j'ai lancée dès la sortie française du jeu, celle de Rogue Trader que j'anime depuis quelques mois, la future sortie de Deathwatch, et mon envie de me mettre enfin au jeu de figurine (Warhammer 40K sans doute), je suis assez mono centré pour le moment, je dois avouer. Mais je ne désespère pas de motiver mon cercle de joueurs pour enfin lancer la campagne d'Ars Magica qui me fait envie depuis plusieurs années maintenant.

Si je ne devais en garder qu'un ce serait lui, Ars Magica. Système simple et complet, création de personnage très fouillée, le tout dans un univers simple (le moyen âge) mais original (les mages sont connus et reconnus par le Clergé et la Noblesse). Le système a d'ailleurs été repris (en version allégée) dans Prophecy (dont j'ai été joueur de 2001 à 2005 avec grand plaisir).

Je n'oublie pas mon premier amour : Star Wars D6. Le jeu idéal pour faire débuter de nouveaux joueurs, je pense : système simpliste (tant qu'on corrige le système de combat spatial) et univers archi connu, donc aucun problème d'immersion.

Mes plus belles tranches de rigolade datent de mes parties (MJ et PJ) de INS, bien sûr, mais actuellement je sature. L'envie reviendra peut-être, mais j'ai le sentiment de tourner en rond, avec INS, et de toujours faire la même chose.

Enfin, Deadlands, avec son système original et meurtrier qui colle parfaitement à l'univers magique à mi chemin entre les Mystères de l'Ouest et l'Appel de Cthulhu.

L’Appel de Cthulhu aussi, parce que j'aime les 3 campagnes (Masques, Orient Express et les Montagnes Hallucinées), et que je suis en train de faire jouer les Montagnes, justement, à 5 joueurs qui connaissent de loin l'imaginaire Lovecraftien mais n'ont que très peu joué à l'AdC.

Est ce que tu joues souvent ? As-tu un ou plusieurs groupes de jeux ? Où, quand, et combien de temps jouez vous ? A quelle fréquence ?

Je joue plus souvent maintenant que pendant les 3 années précédentes. Après un passage à vide, les sorties récentes m'ont donné envie de m'y remettre. Étant entouré de joueurs potentiels, il n'a pas été difficile de constituer des tables.

J'ai globalement 5 tables (de 4 à 5 joueurs) en parallèle avec 2 joueurs communs à toutes les tables. Je maitrise une à deux fois par mois, ce qui fait que les campagnes trainent un peu en longueur, c'est vrai, mais le rythme a l'air de convenir à tout le monde.

Tu es « entouré » de joueurs potentiels ? C’est à dire ? Ce sont des joueurs de jeu de rôle que tu fréquentes souvent (boulot, sorties, asso…) ou bien des non joueurs mais que tu as convertis ?

Un peu des deux. Il y a d'anciens camarades d'école d'ingénieur avec qui j'ai gardé contact et qui étaient déjà rôlistes (et donc avec qui j'ai joué à l'époque), ma copine et des amis rencontrés entre temps qui se sont avérés rôlistes, et certains rencontrés plus récemment que l'idée n'a pas effrayés.  Je me retrouve ainsi avec une table de Warhammer, une table de Dark Heresy (en stand by, j'avoue), une de Rogue Trader, une table de one shots divers, et une table de Cthulhu. 

Parlons scénario, est ce que tu fais jouer des scénarios écrits par d’autres (internet, commerce, magazine) ou est ce que tu préfères écrire tes propres scénarios ?

Si je fais jouer un scenario écrit, c'est qu'il l'a été par un autre :). Hormis les campagnes 'officielles' (en ce moment je suis sur WarHam l'Ennemi Intérieur, et Cthulhu les Montagnes Hallucinées) je fais de temps en temps jouer des scénarios 'officiels' (fournis par l'éditeur ou intégrés à un livre de règles), et j'ai fait jouer des scénarios récupérés sur le web. Mais la majorité de ce que je fais jouer (il ne faut pas le dire trop fort, mes joueurs vont m'en vouloir ^^) l'a été  en impro quasi totale. J'écris bien sûr une vague trame sur un papier avec quelques noms afin de ne pas en chercher quand j'ai besoin de nommer un PNJ, mais je ne prépare rien de plus.

Comment prépares tu tes scénarios (dans les grandes lignes) ? Quelle est ta petite recette ?

En ce qui concerne les scénarios 'officiels' (j'entends par là écrits par quelqu'un d'autre), je le lis deux ou trois fois et je note les points importants et la time-line.

En ce qui concerne les scénarios 'de mon cru'... Mes joueurs de INS des années 97-2000 n'ont jamais découvert le pot-aux-roses. Il leurs est arrivé, à ces vils fourbes de m'appeler un samedi en fin de matinée en me disant « tu nous fais quoi comme scénar ce soir ? » sachant qu'aucune partie de jdr n'avait été planifiée au préalable. En général, si je n'avais pas d'idée, ça finissait en enquête plus ou moins policière dont la trame était piquée à n'importe quelle série du début d'après midi à la télé. Tout y est passé (oui, même Derrick). On regarde les crédits de l'épisode pour avoir une liste de noms confortable, on adapte un peu l'univers (les documents brûlés deviennent un grimoire magique, les bijoux volés, un artefact après lequel tout le monde va courir pendant 4h de partie …) et c'est parti. Pour les 'campagnes' je me fie beaucoup aux joueurs. Je considère que 4 ou 5 personnes auront plus d'imagination qu'une seule, donc c'est eux qui construisent plus ou moins volontairement la trame. Je les mets dans une situation, je vois comment ils essayent de s'en sortir, je pioche une idée qui me plait, je brode autour, et ainsi de suite. 

Considères tu alors que ta compagne est complètement centrée sur les personnages (character centered), ou bien apportes tu tout de même la majorité des intrigues ?

La trame générale vient de moi ainsi que l'idée directrice d'une partie. Avant de commencer une séance de jeu, je sais ce que les joueurs vont faire, ou plutôt je sais où je veux les emmener, mais je sais rarement comment ils vont y arriver. Character centered, oui sans doute puisque je considère que les joueurs sont des héros. (j'ai été formé à StarWars D6, faut pas l'oublier ^^). Ils sont donc là pour sauver le monde (à plus ou moins grande échelle) et sont au dessus du lot. Je ne veux donc pas être trop dirigiste, je refuse de leurs mettre des œillères, et si ils ont de bonnes idées, tant mieux, profitons-en.

Est ce que tu joues en campagne ou en one-shot ? Comment te prépares-tu plus spécifiquement pour une campagne ?

J'ai eu fait beaucoup de One-Shot (mais avec des PJ récurrents) et actuellement je fais beaucoup plus de campagnes. Mais c'est par choix (je voulais faire jouer la Campagne Impériale, que je mets à la sauce V2 des règles), mes joueurs m'ont offert les Montagnes Hallucinées pour que je la leur maîtrise, et la gamme War 40k se prête au jeu sur le long terme. Pour les deux campagnes officielles, je les lis plus ou moins intégralement avant de commencer à jouer. Je connais la trame, et j'ai préparé 3 ou 4 scénars d'avance, afin de ne pas être pris au dépourvu et d'éviter les incohérences. Ce n'est pas très académique, mais ça marche, jusqu'à présent.

Pour ces grosses campagnes, quel est ton ressenti vis à vis de l’enchaînement des scénarios ? Est ce que ce sont des campagnes très linéaires ou vraiment interactives et ouvertes  à la base ? Et comment cela se passe t’il dans ton groupe en cours de jeu ? Comment gères tu quand les joueurs veulent sortir des chemins tout tracés de la campagne pré-écrite ?

Les Montagnes Hallucinées est une campagne d'ambiance pure, plutôt très dirigiste. C'est un style, et un choix des auteurs. Les joueurs participent à l'action sans la mener vraiment, et c'est un bon moyen pour les immerger dans une atmosphère oppressante et dérangeante.

La Campagne Impériale est dirigiste, comme toute campagne officielle, parce qu'elle est écrite, et donc si on veut la suivre il n'y a pas 36 solutions, il faut forcer un peu les décisions.

Ce peut être un PNJ qui leur donne une mission très précise, une prophétie qui les pousse à aller au bon endroit, le rêve d'un personnage très sensible qui l'incite à changer de voie, etc .. Les moyens de manquent pas pour rediriger un groupe.  En dernier lieu, il est toujours possible avant ou après une partie de discuter avec un des joueurs pour lui expliquer que si le groupe continue comme ça, il va y avoir un souci pour la campagne, mais c'est vraiment un dernier recours.

Pour mes deux compagnes de War40k, c'est très ouvert car je construits la trame plutôt au fil de l'eau en fonction de ce que font mes joueurs et de l'orientation qu'ils semblent vouloir donner à leurs personnages et au groupe qu'ils constituent. 

En cours de partie, quand tu es MJ, comment est ce que tu l’animes et la fait vivre ?

Un peu de musique de fond ne fait pas de mal. (BO instrumentales en évitant les airs connus que tout le monde va siffloter dans les 10secondes).

Je ne suis pas très bon acteur, donc j'évite de prendre trop d'accents. Ca évite de surjouer et d'être trop caricatural ce qui peut nuire à l'ambiance quand on essaye d'être sérieux et de mettre un peu de tension et que tout le monde éclate de rire.

J'ai été formé à la vieille école où les PJ sont les héros, donc si on piétine les PNJ par moment, ce n'est pas si grave. Je vais essayer pour la campagne Cthulhu d'inverser la tendance. Les PNJ y sont très importants, avec des caractères forts et il serait dommage de passer à côté.

As-tu des techniques particulières pour mettre l’ambiance autour de la table ?

A priori pas.

La musique, régulièrement. J'essaye de faire en sorte que mes PJ soient indépendants (prise à partie, petits papiers, aparté) mais je les laisse communiquer a posteriori.

Quelques références d’artistes  ou albums pour les ambiances lovecraftiennes ?

Ça dépend de l'ambiance recherchée. Pour les Montagnes Hallucinées j'ai recherché toutes les BO de films se passant dans la neige et la glace, ainsi que quelques albums de musique très éthérée.

Pour du Cthulhu plus classique (enquête victorienne ou années 30) j'utilise surtout des BO de films ou de séries TV se déroulant à la même époque (les Sherlock Holmes et les Hercule Poirot principalement). J'aime beaucoup aussi la BO de 'La Neuvième Porte', ainsi que celle du 'Nom de la Rose'.

Cthulhu est un gros jeu d’ambiance… outre la musique, as tu d’autres trucs pour susciter l’effroi et l’horreur en cours de partie ?

Je ne suis pas un champion des effets de manche, je dois avouer.

Cet hiver, je compte bien faire jouer les Montagnes Hallucinées avec les fenêtres ouvertes, mais ce sera plus un gag qu'un vrai effet. Je ne veux pas non plus qu'ils choppent tous une pneumonie.

En tant que MJ, quel est ton pire souvenir ? Quelle leçon en as tu tiré ?

Ma philosophie en tant que MJ est qu'à la fin de la partie tout le monde ait le sentiment de s'être amusé. Que le scénario ait avancé ou pas, peu importe. J'ai souvenir d'un scénario de Deadlands que j'ai essayé de faire en convention (RRX il y a 2 ou 3 ans). En 4 heures de jeux, de multiples digressions ont fait qu'ils n'ont pas vu la fin de l'intro du scénar. Est ce grave ? Je ne pense pas. Tout le monde a ri, s'est amusé et a pris du plaisir autour de la table. Mon but a été atteint.

Quel est ton meilleur souvenir ? Pourquoi ce jour là la magie du jeu de rôle a bien fonctionné ?

En convention aussi (Insa Rouen, en 2002, de mémoire). Je devais maîtriser une partie de INS pour pervertir de viens briscards de D&D (ils n'avaient fait que du D&D depuis plus de 10ans) et leurs faire découvrir de nouvelles facettes du jdr. Pas de surprise à la création de perso (je déteste les pré-tirés, et je perds donc le temps qu'il faut pour faire créer à mes joueurs de conventions leurs persos) ils m'ont fait la plus grosse équipe de bourrins envisageable : Baal, Belial, Bifrons et un Furfur, si ma mémoire est bonne. On pourrait croire que c'était mal parti...

Par habitude je leurs ai ressorti un de mes vieux scénars bateaux (initialement pondu en impro totale quelques années plus tôt et ressorti en 2 ou 3 occasions lors de parties d'initiation entre temps) qui colle très bien à du INS (on envoie l'équipe de newb piquer un truc à ceux d'en face qui vont se défendre/leurs courir après, 2 ou 3 bastons .. bref du classique, et ça passe en 4h sans problème).

11H on a joué. A la fin théorique de la ronde, mission finie, mes joueurs en redemandaient et on a débordé sur la ronde suivante, puis la troisième. Tout en impro bien sur parce que mon scénario était épuisé depuis belle lurette.

2 joueurs nous ont rejoints entre la 1ere et la 2eme ronde (j'ai sorti des persos de mon classeur qui n'avaient jamais joué) dont une MJ de Agone de la 1ere ronde, et petite copine d'un de mes barbares d'ADD.

A la fin de la partie, ils ont tous demandé à la damoiselle d'acheter INS et de leur en faire des parties. J'ai suivi de loin les suites de l'histoire et ils ont effectivement joué à INS avec elle en MJ au moins pendant les mois suivants. Je ne connais pas les suites, mais rien que pour ça, je suis content d'avoir fait cette convention.

On dirait que tu es un habitué des conventions, c’est quoi ton conseil pour un meneur qui hésiterais à aller maîtriser en convention avec des inconnus ? Est ce que tu te prépares différemment pour une convention ?

En partie 'classique', je connais bien mes joueurs, donc je peux broder sur une trame établie à l'avance, mais pas gravée dans le marbre. En convention, ça dépend des joueurs. Si ce sont de vieux briscards qui veulent simplement passer un bon moment, on peut garder ses habitudes et laisser couler. Dans le cas de rôlistes aguerris mais ne connaissant pas le jeu concerné, ou dans le cas de débutants complets, je préfère utiliser un scenario (officiel ou perso, peu importe) que je connais sur le bout des doigts. Il faut en maîtriser tous les aspects afin d'être disponible à 100% pour la présentation de l'univers et du système; et ne pas perdre du temps à fouiller ses notes pour trouver le plan d'un lieu ou le nom d'un PNJ. 

Faire la création de personnage sur place, avec les joueurs, cela ne te prend pas trop de temps ? Penses tu que les joueurs apprécient ou préfèrerais rentrer dans le jeu de suite ?

Je n'ai jamais aimé jouer un prétiré. Je suppose donc que c'est pareil pour mes futures victimes. En convention je ne fais jouer qu'à des jeux avec des créations assez simples (Star Wars D6, INSMV) ou très ludique (Deadlands). En 30 à 40 minutes les personnages sont faits et ça m'a donné tout ce temps pour présenter l'univers et les règles en parallèle. C'est ça de pris sur le temps de jeu, mais ça fait à mon goût partie intégrante du jeu. Donc je m'y retrouve, et je sais que mes joueurs connaissent leur personnage parce qu'ils l'ont choisi et créé de la tête aux pieds.

Un dernier conseil ou truc à partager avec les autres MJ qui nous lisent ?

Amusez-vous ! Le jdr est un loisir, et ça doit en être un pour tous les gens autour de la table, MJ y compris.

Il faut surtout ne jamais se laisser bloquer par un point de règle. Dans le doute, le MJ s'arrange, ou on se met d'accord en vitesse avec les joueurs pour régler le problème et passer à la suite sans rester bloqués.

 

Un grand merci pour avoir pris le temps de répondre à cette interview !

Bon jeu à tous, que le père Noël vous apporte plein de jeux sous le sapin et rendez-vous la semaine prochaine pour voir ce qu’il aura pu nous amener !

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir