Autres

Secrets d'un MJ : Gus

 

Interview de MJ
 

 

Nouvelle interview de meneur cette semaine sur le blog des MJs et c'est Gus, un MJ et passionné de jeux en général basé en Suisse qui répond à nos questions et nous livre ses petits secrets et parle même des cours de jdr dans son lycée... Vous pouvez retrouver Gus sur son site : http://www.gusandco.net .

Peux tu te présenter en quelques mots, ton prénom, ton âge, depuis combien de temps fais tu du jeu de rôle ? Es tu plus souvent PJ ou MJ ? Quels sont tes jeux préférés ? 

Bonjour, je m’appelle Gus, 37ans, je fais du jdr depuis 1989, donc un sacré bail. Je suis le plus souvent MJ, très très très rarement PJ. Mes jeux préférés sont : Nephilim & Cthulhu, et depuis peu Z-Corps et Pathfinder.

Mon coup de cœur du moment, définitivement Z-Corps. Nephilim & Cthulhu m’ont clairement marqué, de par la richesse de leurs univers et leur ambiance particulière.

Est ce que tu joues souvent ? As-tu un ou plusieurs groupes de jeux ? Où, quand, et combien de temps jouez vous ? A quelle fréquence ?

J’ai à l’heure actuelle plus ou moins un groupe de joueurs réguliers et tout débutant, la plupart sont des joueuses. Nous essayons de jouer deux fois par mois, chez moi, les dimanches après-midi, pour jouer pendant 5-6h.

J’avais un groupe de joueurs de poker depuis de nombreuses années, et étant également grand fan de jeux de plateau, cf. mon site www.gusandco.net , j’ai peu à peu initié les joueurs de poker à autre chose que les brelans et full. Il y a donc eu une transition entre le poker, le jeu de plateau et finalement le jeu de rôle.

Parlons scénario, est ce que tu fais jouer des scénarios écrits par d’autres (internet, commerce, magazine) ou est ce que tu préfères écrire tes propres scénarios ?

Un peu des deux en fait, je lis beaucoup de scénarii du commerce pour m’en inspirer, mais je préfère développer mes propres intrigues et les adapter à mes joueurs et si possible à leurs personnages. 

Comment prépares tu tes scénarios (dans les grandes lignes) ? Quelle est ta petite recette ?

Je pars souvent sur une idée, une envie d’ambiance et de lieux à visiter et de PNJ à rencontrer. J’essaie de (me) surprendre en développant de nouvelles idées. J’ai travaillé comme DJ un temps, la musique est très importante pour moi. Je pars souvent d’une idée en écoutant une BO d’un film ou un album d’un groupe.

As-tu un exemple par exemple d’une musique qui aurait inspiré un scénario ? Quel est le scénario que tu as imaginé à partir de ça ?

J’écoute pas mal de musique Goth, New Wave et Indus. Ghost de Nine Inch Nails est juste excellent pour les ambiances sombres et torturées. And Also the Trees pour des ambiances plus romantiques et sombres, ou bien sûr Dead Can Dance, certainement le meilleur groupe pour le jdr. Ces groupes me permettent d’imaginer des scènes, des lieux, des personnages. J’ai par exemple développé des PNJ récurrents à Nephilim largement inspirés de certaines chansons d’And Also the Trees. 

Est ce que tu joues en campagne ou en one-shot ? Comment te prépares-tu plus spécifiquement pour une campagne ?

Plutôt en campagne en fait, c’est véritablement là que les personnages et joueurs peuvent évoluer. Mes campagnes sont souvent comme des puzzles, au bout d’un certain nombre de parties, l’univers se révèle aux PJ, tout-à-fait dans la logique de Nephilim. 

C’est à dire ? Pour les lecteurs qui ne connaîtraient pas ce jeu ? Comment structures-tu la campagne et le puzzle ?

Je pars souvent d’une intrigue qui a l’air simple au début, et rapidement d’autres tiroirs s’ouvrent et d’autres couches apparaissent, mystères, machinations & révélations. J’établis une ligne directrice liée au contexte du jeu, avec mes propres envies et adaptations, et bien sûr les joueurs évoluent autour de cette ligne, sans qu’elle ne soit fermée et unique. Il y a toujours un début et une fin possible, et selon les choix des joueurs, leurs personnages navigueront autour de cette ligne directrice.

En tant que MJ, quel est ton pire souvenir ? Quelle leçon en as tu tiré ?

Mon pire souvenir ? Honnêtement, je ne m’en souviens pas.

Quel est ton meilleur souvenir ? Pourquoi ce jour là la magie du jeu de rôle a bien fonctionné ?

Mon meilleur souvenir ? 5 parties avec 5 groupes différents du même scénario, La Maison Hantée dans le supplément de Cthulhu La Trace de Tsathoggua. Un excellent scénario avec une foultitude d’aides de jeu et de fausses pistes, mais surtout une ambiance de véritable peur à la table. A plusieurs reprises, les joueurs ont carrément préférer arrêter la partie plutôt que continuer au vu de la grande charge émotionnelle. Dingue !

Un autre excellent souvenir, qui remonte à quelques semaines en arrière, c’est quand j’ai invité des joueurs pour leur proposer une partie de Pathfinder. Certains avaient déjà leurs persos, d’autres des perso pré-tirés. En pleine partie, après 30’ de jeu, je leur annonce en pleine partie qu’ils entendent un accident de voiture et des klaxons. Dans Pathfinder. Je leur explique alors que leur MJ se lève, sort de la pièce et monte voir dehors. En fait il s’agissait d’une mise en abîme puisque leurs persos étaient justement en train de faire du jdr en jdr, ils jouaient à PF, et ils se sont vite retrouvés dans Z-Corps. Nous avons alors basculé dans la création de personnage, rapide à Z-Corps, et la partie a continué. Excellent ! Et surprenant.

 Les deux exemples sont intéressants… sur la partie de Cthulhu, comment ta maîtrise à évolué au fil des 5 parties de ce scénario ? Y’a t’il des choses que tu as faites les premières fois que tu n’as plus refaites par la suite ?

J’ai rajouté certaines scènes qui ont précédemment fonctionné, et enlevé d’autres moins intéressantes. J’ai pu quelque peu comprendre les mécanismes qui engendrent la peur, entre épouvante & horreur. Le stress en est un fondement majeur. 

Un dernier conseil ou truc à partager avec les autres MJ qui nous lisent ? 

Se faire plaisir avant tout. Si un MJ se sent bien dans l’univers joué, avec le scénario choisi et préparé, les PJ le ressentiront et n’en seront que plus satisfaits. Si un jdr, un scénario ou une partie « gonflent » le MJ, il vaut mieux laisser tomber et passer à autre chose.

Peux tu nous parler de ton cours de jeu de rôle au lycée ? 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une fois par semaine pendant 2h les vendredis midis, je donne un cours de jeu de rôle dans un lycée à Genève. Ce cours est facultatif, mais une fois que les lycéens s’y inscrivent, ils sont censés le suivre.

En 1989, j’ai participé à un cours de jdr au lycée organisé par d’autres élèves, c’est comme ça que j’ai découvert le jdr. A présent de « l’autre côté », enseignant de géographie et anglais, je trouvais intéressant d’en proposer un.

Le cours marche bien, il y a près d’une vingtaine d’élèves inscrits et motivés. Il y a plusieurs groupes, plusieurs univers, et chaque scénario se joue en 2-3 sessions. Il y aura bientôt une discussion sur la création d’un scénario de jdr et un concours d’écriture avec des prix à gagner.

Je compte également offrir la possibilité aux participants de s’essayer comme MJ, et bien sûr de leur faire découvrir la BMJ en leur proposant de lire quelques passages ;-) 

Comment ça marche comme cours ? C’est quelque chose de bien installé dans ton lycée apparemment, est-ce courant en Suisse ? Les joueurs sont ils évalués, ont ils des notes comme dans une autre classe ?

Non, les élèves ne sont pas évalués puisqu’il ne s’agit que d’un cours facultatif, donc optionnel et ajouté à la grille-horaire et programme officiel. Mais faire passer un bac MJ ou dungeon-designer serait assez drôle. Et non, je ne peux pas dire que ce cours soit courant en Suisse, juste concours de circonstances d’avoir des joueurs prêts à en ouvrir, soit comme élève soit comme prof.

Il y a plusieurs meneurs donc ? Tous des profs ou aussi certains élèves ? Y’a t’il un enseignement sous une forme ou une autre ou est-ce purement de la pratique ?

La plupart des MJ sont des élèves qui jouaient déjà. J’ai commencé comme MJ pour animer une table, et j’ai rapidement demandé à l’un des joueurs s’il ne voulait pas essayer, qu’ils puissent essayer par eux-mêmes. Et quand un prof de lycée hurle en classe pour imiter l’arrivée d’une créature à Cthulhu ça le fait moyen.

 

Un grand merci à Gus pour avoir pris le temps de partager ses petits trucs avec nous !

A la semaine prochaine et bons jeux à tous ! 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir