Choix de l’univers et de la campagne

Comment j’ai fait découvrir le jeu de rôle à mes voisins (1/2)

Voisins jdr 

C’est pour faire découvrir le jeu de rôle à quelques invités, dont mes voisins d’immeuble, que j’ai écrit et préparé le scénario du Chênes des Chimères que vous avez pu découvrir sur ce blog. Comment s’est passée cette découverte ? Comment vous pouvez vous aussi faire essayer le jeu de rôle à vos voisins ? 

Préparer le terrain

Tout est venu d’une soirée où ils sont venus prendre un verre à la maison, histoire de faire connaissance. Autour de la table, forcément, des sujets de conversation, et parmi eux, les livres que je peux publier ou écrire : on en arrive à parler de jeu de rôle assez vite et je me retrouve donc à leur expliquer et définir le jeu de rôle.

La manière dont je le définis n’est pas transcendante, mais elle est simple et efficace : le jeu de rôle est un mélange entre jeu de société, théâtre et conte. Chaque joueur incarne un personnage, dans une histoire imaginée par le groupe. L’un des joueurs prend en général le rôle de meneur de jeu, et il va décrire des situations en se basant sur une trame (mais où rien n’est écrit d’avance). A la fin de sa description il pose la question aux joueurs « Que faites-vous ? » et ceux-ci vont répondre, en fonction de ce que sait ou sait faire son personnage (ce qui est résumé sur une feuille placée devant lui, appelée feuille de personnage) ce que fait ou ce que dit son personnage. En fonction de ces réponses le meneur de jeu va décrire la suite de l’histoire, éventuellement en utilisant un système de résolution pour déterminer quel sera le résultat de l’action effectuée par le joueur (lancer de dés par exemple). L’histoire se construit donc ainsi petit à petit et chaque joueur en est l’un des protagonistes principaux.

Présenté comme cela, c’est relativement clair. En tout cas suffisamment pour que cela intéresse mes voisins et leur donne envie d’essayer. Il est donc important, pour donner envie à des curieux d’essayer le jeu de rôle, d’être clair dans ses termes et définitions, pour que les gens aient à peu près une bonne idée de ce en quoi consiste une partie.

Organiser une soirée à thème 

La curiosité était là, il ne manquait plus qu’une occasion d’organiser cette découverte. Cela allait venir sous la forme d’une soirée dans le thème. Si la découverte se fait « à la maison » autant en faire un moment agréable. Comme quelques amis d’amis voulaient essayer également, je leur ai demandé quel thème ils voulaient voir abordé. « Ambiance mystique » était le mot d’ordre. Un peu vague vu comme ça, j’ai insisté un peu plus et finalement l’idée c’était plutôt « Soirée sorcière entre filles ». C’est ainsi que j’ai choisi le thème et le jeu auquel nous allions jouer : Ars Magica, tout en le contextualisant. Le choix de la forêt de Sénart n’était pas innocent : c’est non loin de l’endroit où ces amis habite. Quelque chose donc d’ancré dans leur quotidien et pourtant dans le thème voulu pour la soirée. Tous les éléments se mettaient tout doucement en place. En effet pour des joueurs débutants, il est très important de leur proposer un jeu dans un thème qui les motive.

Enfin organiser la soirée autour d’un repas, éventuellement en le mettant dans le thème de la soirée (ici pour le côté sorcière il y avait des cuisses de grenouille au menu entre autres par exemple) peut permettre de donner un côté convivial à l’ensemble. Il n’y a plus qu’à choisir une date, préparer les petits cartons d’invitation, en donner au passage à mes voisins et tout se mettait en place pour la soirée de découverte.

S’adapter sur la durée

Le scénario, comme vous l’avez compris, est une table ouverte : la durée est donc libre. Le casse-tête suivant a été d’organiser la soirée. Comment, sur la durée d’une soirée (grosso modo de 20h à 0h), caser un repas complet, un peu de jeu de rôle et suffisamment de temps pour discuter et socialiser ? L’idée était en fait de jouer sur la durée courte des sketches et situations. Une situation se joue en 20 à 40mn, un sketch en 30mn à 1h. L’idée était donc, théoriquement de saupoudrer un peu de jeu entre les différents plats du repas. Apéritif/entrée, puis environ 45mn de jeu, puis le plat, puis à nouveau 45mn de jeu puis le dessert. Cela devait donc nous permettre de découvrir le jeu, donner l’opportunité aux invités qui n’aurait pas accroché de ne faire qu’une seule des deux parties de jeu.

 

Bien sûr, tout cela, c’était la théorie. Car dans la pratique cela s’est passé différemment… et vous saurez comment s’est passée cette soirée dans notre prochain article !

Commentaires   

+1 #1 eltrum 28-08-2012 21:09
ça donne très envie de savoir comment s'est passé la suite! dowant dowant dowant!
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir