Créer la campagne

Techniques de création de background (2/2) : côté PNJ

Un PNJ qui sort de l'ordinaire ? 

La semaine dernière, l’article portait sur la création de background côté PJ. Cette semaine nous passons de l’autre côté de l’écran avec la création de background côté PNJ. Pour le meneur, une bonne histoire repose en général sur quelques PNJs bien décrits, bien typiques et qui viennent enrichir le jeu et la narration. Voici donc les 3 dernières techniques de création de background, pour créer un protagoniste qui saura marquer votre groupe. A noter que les techniques orientées « PJ » présentées précédemment (partir d’un questionnaire, de la fiche de personnage, ou d’un concept) peuvent également être utilisées pour les PNJ.

Partir de l’histoire

Une première méthode, pour créer un PNJ quand on est meneur, c’est de partir du scénario, de la campagne ou de l’histoire que l’on va faire jouer. Il s’agit, pour faire simple, du PNJ créé « sur mesure » pour venir s’insérer dans l’histoire.

Le MJ va partir d’une idée de départ pour créer son scénario, et va à partir de cette idée développer une intrigue. Par exemple : l’idée de départ d’un scénario ou d’une campagne médiévale fantastique pourrait être « l’invasion d’un royaume par une armée ennemie ».  De là, arrive une intrigue et un scénario plus détaillé : l’armée ennemie peut être venue du royaume du Nord, une terre gelée et dure, et qui a besoin de se trouver de nouvelles ressources, voyant leurs réserves d’or et de minerai diminuer.

Avec l’intrigue en tête, le meneur va alors pouvoir imaginer les différents PNJ qui vont apparaître et personnifier les enjeux de l’histoire : amis, ennemis, séides, protecteurs, soutiens… Et la technique consiste à partir du rôle du PNJ dans l’histoire et l’intrigue pour déterminer les grandes lignes du personnage, ainsi que quelques unes des ses caractéristiques. En reprenant l’exemple de l’invasion venue du Nord, si le meneur veut mettre en scène un grand méchant pour personnifier l’attaque et l’enjeu de l’intrigue, il peut alors partir de l’histoire et de ses grandes lignes pour trouver les traits caractéristiques du méchant. Par exemple on peut imaginer que l’armée des envahisseurs peut être dirigée par un général puissant, originaire du Nord, et qui obéirait aux ordres de son roi, convaincu du bien fondé de la mission qu’il mène pour son peuple (car ce dernier tombe à court de ressources). Quelques traits qui peuvent apparaître alors pour ce personnage : originaire du Nord il sait endurer des conditions difficiles (forte Constitution ou Vigueur), il sait également comme il est général diriger ses hommes et être respecté par ceux-ci  (Charisme ou Commandement important)… à moins qu’il n’aie fait ses preuves par de hauts faits d’arme (bon score en Combat). 

Le rôle du PNJ dans l’histoire et l’intrigue va donc donner les grandes lignes de ses caractéristiques que le MJ pourra commencer à noter avant de compléter ce portrait avec les autres scores qui seront utiles pour l’histoire.

La méthode des bases de pouvoir

A mi-chemin entre la méthode précédente (reposant sur l’histoire) et la technique de la fiche de personnage (de l’article précédent), se trouve la méthode des bases de pouvoir. Il s’agit de concevoir un PNJ en répondant à cette question : quelle est la base de pouvoir du PNJ ? Sur quels atouts ou points forts s’appuie t’il pour agir dans l’univers de jeu et, pour un grand méchant, pour mener la vie dure au groupe de PJ ou mettre en œuvre son plan ? La base de pouvoir sert alors de noyau dur pour la création du PNJ, qui viendra s’étoffer ensuite autour de ce noyau.

A noter que quand on parle de base de pouvoir on peut distinguer deux types de pouvoir : le pouvoir personnel inhérent au PNJ (une capacité physique hors du commun par exemple) et le pouvoir qu’il peut soulever par effet de levier, en influençant par exemple d’autres PNJs. Par exemple, si le protagoniste est un magicien qui sait faire des boules de feu, il peut s’en servir à titre personnel pour se protéger et se défendre si on l’attaque, mais il peut aussi s’en servir pour impressionner les paysans du village en bas de chez lui et avoir une emprise ou une influence sur eux, ce qui viendra renforcer sa base de pouvoir. Pour certains PNJ cela peut faire toute la différence.

Un PNJ particulièrement important peut même avoir plusieurs bases de pouvoir, qui viennent se compléter les unes aux autres. Construit de façon cohérente (attention à ne pas assembler plusieurs bases qui ne s’associeraient pas bien ensemble), un protagoniste aux multiples bases de pouvoir peut devenir un personnage avec plusieurs dimensions et une grande profondeur. Dans ce cas, l’autre aspect qui est à surveiller c’est le niveau de pouvoir qui est alors conféré au PNJ : attention à ce qu’il ne devienne pas surpuissant ou inattaquable (à moins que ce ne soit justement le thème de la campagne que de réussir à amenuiser le pouvoir justement ce cet antagoniste).

La création du PNJ avec cette méthode commence donc avec le choix d’une base de pouvoir et voilà donc quelques idées pour se lancer :

·      Attribut élevé : le PNJ dispose d’un attribut supérieur à la moyenne : il peut être exceptionnellement fort, agile, intelligent ou séduisant. Comment se sert il de cet avantage au quotidien ? En tire t’il un bénéfice auprès de ses proches ? Comment cela a forgé sa personnalité et sa façon d’agir ?

·      Compétences : le personnage a une compétence bien spécifique, dans laquelle il est devenu expert ou particulièrement versé. Comment s’est il construit sa petite niche de compétence ? Vit il de son art ou de ses talents ? Est il reconnu par ses pairs ? A t’il formé des apprentis, ou bien a t’il une influence auprès des autres membres de sa profession ?

·      Atout ou handicap : dans cette catégorie on trouve beaucoup de choses, des dons naturels aux particularités physiques. Le PNJ joue d’un de ses atouts (ou handicap) pour exercer son pouvoir. S’il est aveugle par exemple, peut être est ce pour lui un don qui le persuade d’être un prophète, un envoyé des dieux ou quelqu’un qui peut voir l’au-delà. S’il est de sang noble, peut être joue t’il de son nom ou de son lignage pour obtenir des faveurs ou de l’influence.

·      Pouvoirs : le PNJ utilise des pouvoirs magiques, innés ou acquis, ou bien une forme de technologie très avancée pour exercer une emprise ou une influence. Il peut aussi bien se servir de sorts à un niveau individuel ou bien à un niveau beaucoup plus important si par exemple il dispose de sorts d’influence, de manipulation ou de commandement de masse. Comment utilise t’il les pouvoirs qu’il a en jeu ? Pour quelle cause ? Dans un but purement personnel ou avec un idéal ?

·      Richesse : le personnage est à la tête d’une importante source d’argent. Ce peut être un magot sonnant et trébuchant, tout comme cela peut être une collection d’objets rares, un terrain ou une propriété, une entreprise, ou tout autre source plus obscure d’argent. C’est une base de pouvoir puissante car elle lui permet d’acheter tout et n’importe quoi, notamment de recruter tout un tas de gens pour servir sous ses ordres.  Comment a t’il acquis sa fortune ? Comment l’utilise t’il pour accomplir ses buts et comment la gère t’il ?

·      Suivants : pouvant aller de paire avec la précédente base de pouvoir, ici le PNJ se repose sur ses séides et suivants pour arriver à ses fins. Il a sous ses ordres tout une armada de personnes, que ce soit parce qu’il les a recruté, parce qu’il les manipule ou parce qu’il s’est autoproclamé le messie de cette troupe… Quelles sont les taches qu’il délègue à ses hommes de main ? Comment garde t’il le contrôle sur ses ouailles ?

·      Autorité / Loi : le PNJ a la loi de son côté et c’est ce qui fait sa force. Il est légalement autorisé dans l’univers de jeu à arrêter, faire obstacle, voire utiliser la manière forte pour arriver à ses fins. Il peut agir seul ou bien être soutenu par sa hiérarchie et avoir d’autres forces sous ses ordres. Comment utilise t’il ce pouvoir qu’il a obtenu par la loi ? A ses fins personnelles ? Pour un idéal ?

·      Réputation : certaines personnes ont une réputation qui les précède et créé l’émotion chez presque tout le monde… c’est exactement le cas de ce PNJ, que cette réputation soit justifiée ou bien montée de toutes pièces. Quoi qu’il en soit, il utilise cette renommée et en joue, par exemple afin d’influencer les foules. Le PNJ peut se reposer soit sur une bonne réputation soit sur une mauvaise réputation.

·      Equipement : quelque soit le niveau de technologie de votre univers, on peut toujours y trouver un personnage qui a construit sa force et son pouvoir sur un équipement plus avancé ou perfectionné (qu’il soit magique, venu d’une autre dimension ou technologique). Il peut s’en servir à nouveau uniquement dans un but personnel ou bien en utilisant les propriétés de son équipement pour influencer d’autres personnes et avoir un effet de levier plus important. Comment protège t’il son équipement en avance ? Comment l’utilise t’il pour augmenter son pouvoir ? Que se passerait il si jamais cet équipement venait à disparaître ou à tomber en panne ?

·      Voyage et communication : la base du pouvoir du PNJ peut être le fait qu’il voyage de ville en ville ou de planète en planète afin d’amener des objets ou des informations. Il peut gagner de l’argent par le commerce de ses objets ou  de ses informations, ou bien disposer d’un réseau de relations dans tous les endroits qu’il parcourt. Il peut aussi avoir un moyen surnaturel ou avancé de voyager de lieu en lieu ou bien de communiquer à longue distance que ne disposent pas le reste des mortels de l’univers en question. Quels sont les avantages de ces voyages ? Comment s’en sert le personnage pour étendre son influence et son pouvoir ?

Après avoir choisi une base de pouvoir, le meneur va réfléchir aux conséquences pour le PNJ et va donc pouvoir le développer en partant de ce noyau. Cela peut même amener des idées d’histoires ou de scénarios autour de ce personnage : si c’est un antagoniste, il va utiliser la base de pouvoir pour challenger et affronter le groupe par exemple, ou bien on peut imaginer qu’un personnage, ami ou ennemi perde soudainement sa base pouvoir. Ou bien créer un PNJ avec une profondeur supplémentaire si on montre à la fois sa base de pouvoir et la manière dont ses défauts vont ruiner ou compromettre cette base.

Les tables de la vérité … ou pas

Faut-il ou ne faut-il pas utiliser des tables aléatoires autour de nos tables de jeux de rôle ? Et pour générer un PNJ ? Le sujet mériterait un article « débat » à part entière… Bien que la technique ait une saveur « old school » que certains pourront apprécier, elle reste à utiliser avec des pincettes. Dans la Bible du Meneur de Jeu par exemple, il n’y a aucune table aléatoire, que ce soit pour la création d’intrigues ou la génération d’historiques, le parti pris étant de donner les outils et les techniques pour trouver l’inspiration suffisante, structurer et créer des histoires et aventures sans avoir à recourir à ce genre d’astuces un peu artificielles.

Elles peuvent tout de même aider à créer un PNJ « à la volée » dans certaines occasions. Il y a néanmoins quelques précautions à prendre pour les utiliser convenablement :

·      D’abord il vaut mieux utiliser une table pour des PNJ « mineurs » comme un contact, un témoin ou un interlocuteur qu’il faut improviser à la volée. A moins d’être en réel manque d’inspiration, on imagine mal utiliser une table pour générer un « grand méchant » ou un protagoniste important de l’histoire.

·      Ensuite, il ne faut pas chercher à être exhaustif avec les tables : utilisées à la volée, en cours de partie, il vaut mieux tirer sur une ou deux tables et pas forcément sur l’ensemble, pour garder le jeu fluide et ne pas ralentir l’action.

·      Enfin, par définition, une table « aléatoire » génèrera un résultat qui le sera en général tout autant. La probabilité qu’un résultat de table complet constitue un personnage cohérent de A à Z est extrêmement faible. Il faut donc prendre les résultats avec du recul et savoir ignorer les quelques éléments qui ne collent pas avec le reste du personnage aléatoire.

Vous pouvez télécharger un exemple de table ici un PDF de 2 pages qui propose un ensemble de tables aléatoires, libre à vous d’utiliser toute ou partie de ces tables pour générer un background rapidement pour un PNJ improvisé. Vous y retrouverez quelques vieilles connaissances, comme les bases de pouvoir évoquées précédemment ou bien les secrets pour PNJ qui avaient été developpé dans cet article il y a quelques mois.

 

Ce qui vient conclure cette mini série sur la création de backgrounds ! Et vous, quelles sont vos techniques pour créer un background pour les PNJs ? Etes vous pour ou contre les tables aléatoires ? Quels résultats obtenez-vous avec la table donnée dans cet article ? Connaissez vous d’autres outils de génération de personnages ?

Bon jeu à tous !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir