Documents et aides de jeux

Le cartographe de l'imaginaire : L'habillage de la carte

Après avoir créé le fond de carte, puis le relief, voici la troisième étape pour aboutir à une carte détaillée et précise ! Suite du tutoriel de création de carte sous GIMP (logiciel gratuit rappelons-le) par notre ami Kikouk !

Les villes et les routes

L’astuce, c’est d’utiliser l’outil écriture (symbole A) et de choisir parmi les symboles Wingdings par défaut de windows pour créer les emplacements. Je conseille d’utiliser : °, §, l, m, v, u, z, et w. Bien sûr, on peut également choisir des brosses trouvées sur Deviant Art et qui font bien.

Vous pouvez également utiliser l’outil brosse avec des formes de ville que vous aurez téléchargé dans un pack de brosses tiré de Deviant Art ou Cartographer’s Guild.

Pensez à garder de la place pour écrire le nom des villes.

Pour tracer les routes, nous allons utiliser l’outil « chemin ». Cet outil est très pratique, et on s’en resservira d’ailleurs pour le nom des lieux, il permet de créer un tracer, et de le modifier, en l’incurvant, par exemple, et de décider par quoi on le remplit (une ligne, de l’écriture, des pointillés, etc.) Pour prendre une métaphore, l’outil chemin, c’est comme prendre une corde et la tirer sur un chemin. On peut la fixer avec un clou pour créer une ligne droite et faire une incurvation, etc.

o   Créer un nouveau calque Chemins.

o   Sélectionnez l’outil « chemin ».

Outil Chemin

Puis placez vous sur votre carte afin de tracer la ligne que vous voulez pour vos routes. A chaque clic, on crée ce qu’on appelle une ancre, c’est comme un nouveau clou à partir duquel la ficelle qu’on a tracé avant ne bouge plus. (Astuce : on peut créer des courbes qui font beaucoup moins angulaires en restant appuyé une fois qu’on a cliqué pour créer une ancre. En restant appuyé, vous allez ensuite bouger votre curseur, et observer ce que ça donne… Intéressant, n’est-ce pas ? Relâchez une fois que vous avez trouvé la courbure voulue)

Tracé d'un chemin

 

o   Tracez le chemin. Pour cela, allez dans le menu de gauche, et cliquez sur « tracer le chemin ». Vous pouvez alors régler la taille du chemin sur 10 px, mais la taille peut varier plus ou moins selon s’il s’agit d’un grand axe ou au contraire d’un petit chemin de campagne (Astuce : pour faire un tracé en pointillé, cliquez sur « style de ligne » et choisissez les tirets voulus parmi le menu déroulant « tirets prédéfini »)

o   Si vous avez fait quelque chose qui ne vous convient pas, aucun problème, il vous suffit d’annuler (édition à annuler (ctrl + Z)). Pour retrouver le chemin que vous aviez tracé, il faut aller le récupérer dans l’onglet chemins. Il se trouve 2 onglets à côté de l’onglet calque. Et vous double-cliquez ensuite sur le chemin voulu.

Sélection chemin

 

Les noms de lieux

Pour les noms de lieux, il faut choisir une police d’écriture, dans l’outil d’écriture. Une fois la police choisie, il vous faut déterminer la grandeur des caractères. Enfin, la couleur du texte, à choisir dans la palette (essayez de prendre les mêmes couleurs que pour ce que ça désigne, le nom d’une rivière sera en bleu, par exemple). Le mieux, c’est de faire des tests, comme souvent avec Gimp. Ensuite, écrivez votre texte à l’endroit où vous le voulez, jouez avec les bords du cadre, etc.

 

Astuce : vous pouvez aussi faire en sorte que votre texte ne soit pas droit mais suive un chemin. Pour cela, voilà la marche à suivre :

o   Créer un chemin avec l’outil chemin déjà utilisé (Cf. étape 3), à l’endroit où vous voulez votre texte, et avec la courbure que vous voulez donner à votre texte.

o   Créez votre texte avec l’outil texte. Ne vous souciez pas de l’emplacement, ce ne sera pas l’emplacement final du texte.

o   Cliquez sur « texte le long du chemin ». Cela va faire migrer votre texte le long du chemin.

o   Revenez sur le calque Chemins. Et désélectionnez tout (Sélection à Aucune)

Choix de police

o   Allez ensuite dans l’onglet chemin (cf. étape 3). Faites un clic droit sur celui qui porte le nom de ce que vous avez écrit. Puis Chemin vers Sélection (Onglet Chemin à Clic droit sur le chemin à Chemin vers sélection).

Chemin vers sélection 

o   Cliquez à nouveau sur le calque Chemins. Sélectionnez l’outil de remplissage (le seau), choisissez votre couleur, et remplissez.

o   Masquez le chemin (en cliquant sur l’œil) ainsi que le texte dans l’onglet calque. Désélectionnez tout (Sélection à Aucune)

Masquer des calques 

Vous pouvez maintenant vous amuser à remplir de noms votre carte. Attention à ne pas trop surcharger non plus, ne mettez que l’essentiel, sinon cela devient vite illisible.

Vous pouvez rajouter des éléments avec les brosses, éventuellement sur un nouveau calque pour ne pas prendre trop de risques (qu’on pourra appeler Elements de decor), comme par exemple des tours, des mines, etc. (Tout cela est déjà dans le pack de brosses qu’on a installé) 

A la fin, vous pouvez également utiliser une brosse pour ajouter un compas qui indique le Nord, si vous voulez, vous en trouverez sur Deviant Art ou sur le site Cartographer’s Guild.

A la fin de votre travail, il faut aplatir l’image (enregistrez en format Gimp avant, histoire de pouvoir revenir dessus après coup !). Pour aplatir l’image, et ainsi pouvoir l’enregistrer en format .jpg, sélectionnez images à aplatir l’image. Vous pouvez ensuite enregistrer en format .jpg et l’utiliser comme n’importe quelle photo !

 

Voilà le résultat que j’ai obtenu :

 Résultat carte jdr

Vous avez maintenant une belle carte toute prête ! Vous pouvez toujours gommer, fignoler le résultat, recommencer, ajouter des éléments (en utilisant l’outil de brosse, par exemple) et avec le temps, vous aurez des vraies cartes comme il faut pour pimenter vos parties ! Vos joueurs sauront apprécier !

Il existe aussi d’autres moyens de créer des cartes, peut être plus réalistes (en ayant un style Google Maps dessiné), mais c’est déjà pour ceux qui maîtrisent un peu gimp. Il existe de nombreux tutoriels sur le site dont toutes les étapes sont tirées (http://www.cartographersguild.com/showthread.php?4276-Quickstart-Guide-to-Fantasy-Mapping).

 

 Merci à Kikouk et à bientôt pour de nouvelles chroniques cartographiques ! On attend les liens vers vos plus belles cartes en commentaire !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir