Préparation du scénario

Secrets d'un MJ : Nyogtha

Secrets d'un MJ

A toutes et à tous, une excellente année 2012 !!!! Une année qui sera chargée, pleine de nouveautés et de surprises. Et j'espère que pour vous elle sera pleine de jeux de rôle ! Entrons tout de suite dans le vif du sujet avec notre première interview de l'année, c'est Nyoghta, alias Jean-Philippe, que vous pouvez aussi lire sur son blog de conseils...

 

Peux tu te présenter en quelques mots, ton prénom, ton âge, depuis combien de temps fais tu du jeu de rôle ? Es tu plus souvent PJ ou MJ ? Quels sont tes jeux préférés ?

Je m'appelle Jean-Philippe, je suis tombé dans le jeu de rôle avec le Player's Handbook américain d'AD&D en 1984...  27 années de passion sans relâche, très orienté univers médiéval fantastique et plutôt en MJ qu'en joueur. Même dans un univers aussi spécifique que celui là, la variété ne manque pas : Runequest, D&D, Pathfinder, Ars Magica, Rêve de Dragon, Warhammer, ...

Quels sont tes univers coup de cœur du moment ? Quels sont les jeux qui t’ont marqué et qui t’ont « forgé » en tant que MJ ?

Je crois que Rêve de Dragon a indiscutablement influencé mon approche du jeu de rôle. Ce bijou de Denis Gerfaud a apporté la part de rêve (lol, sans jeu de mot !) qui manquait cruellement à D&D dans les années 80. L'avatar de Rêve de Dragon a fait la peau aux "gros bill" qui émargeaient à cette époque... avec des scénarii bien ficelés, surprenants, souvent parsemés d'humour. Oui, sincèrement, je pense que cela m'a donné l'envie d'écrire, de "mieux écrire" pour grandir mon plaisir et celui des joueurs bien sûr !

Est ce que tu joues souvent aujourd’hui ? As tu un ou plusieurs groupes de jeux ? Où, quand, et combien de temps jouez vous ? A quelle fréquence ?

La vie familiale, l'activité professionnelle, les contraintes et responsabilités quotidiennes mettent une sacré claque au rythme de jeu qu'on peut avoir quand est étudiant ! Sans parler de l'éparpillement géographique des joueurs et MJ.  A cela s'ajoute un vice qui grandit avec l'âge : le côté casanier ... les chaussons ... les habitudes... le manque d'envie probablement. Cela peut faire sourire mais je l'ai vraiment ressenti chez certains de mes joueurs ! Du coup, cela fait un frein de plus à lever.

C'est la raison pour laquelle, quitte à tout organiser pour se retrouver, on essayait jusqu'alors de se caler un week-end de trois jours de jeu... une galère à organiser, un plaisir immense à jouer...

Pour me booster un peu, je me suis inscrit à un forum de rencontre Manceaux au nom évocateur "Les Rillettes hallucinées"... par ce biais, j'ai rencontré d'autres joueurs et MJ, plus jeunes et j'espère bien faire grimper un peu mon nombre de séances de jeu annuel qui plafonnait à une ou deux maxi jusqu'à cette année.

Parlons scénario, est ce que tu fais jouer des scénarios écrits par d’autres (internet, commerce, magazine) ou est ce que tu préfères écrire tes propres scénarios en jeu de rôle ?

J'aime beaucoup écrire mes propres scénarii et je ne résiste pas à l'envie de modifier ceux "tout faits" que je suis parfois amené à utiliser. Il faut dire qu'avec une fréquence de jeu comme la mienne, je n'ai pas non plus besoin de 50 scénarii ^^

Comment prépares tu tes scénarios de jdr (dans les grandes lignes) ? Quelle est ta petite recette ?

Je prépare énormément mes scénarii... Je suis un pointilleux ! Je vais jusqu'à travailler une partie des dialogues en définissant des phrases clés caractéristiques pour tel ou tel PNJ. Ensuite, je veille à ce que mes descriptions soient progressives : ce que l'on voit en premier, ce que l'on distingue ensuite, ce qui frappe immédiatement le regard,... etc. En songeant à tous les sens dont on dispose c'est à dire sans négliger l'odorat, le toucher, l'ouïe... voire même le goût !

Enfin, je veille à ce qu'il y ait un équilibre plaisir dans le scénario : de l'action, de l'enquête, du rire ou de l'humour, du suspens...

Puis pour terminer, je recherche les musiques clés que je vais utiliser, je peaufine les illustrations...

Des illustrations que tu fais toi-même ou que tu recherches ? Dans ce deuxième cas, quelles sources utilises-tu ?

Il arrive que  je réalise parfois moi même certaines illustrations, à la main ou via des logiciels de traitement d'image, mais je n'ai guère de talent ! Sinon, j'utilise aussi parfois des dessins ou des images récupérées sur le web sur des sites comme d'artistes amateurs ou pro comme Elfwood ou ImageNETion (voir les liens sur mon site).

Et niveau musique, quelles sont tes références ?

Les BO de films sont une très bonne source puisqu'elles sont conçues pour des scènes données... mais on peut puiser dans la musique classique (ex. Duo des fleurs pour une scène avec des fées), dans la musique plus moderne comme celle de Philipp Glass, musicien expérimentaliste, avec le Koyaanisqatsi par exemple... En fait, tout est utilisable en musique d'ambiance hormis la variété ;)

C'est d'ailleurs la raison pour laquelle j'ai multiplié les sources distinctes d'inspiration musicale dans ma rubrique musique d'ambiance sur mon blog.

Du coup, combien de temps tu mets pour préparer un scénario ou une campagne ?

Ouh là ! Je suis un pointilleux alors j'y passe un certain temps ! Disons une dizaine d'heures minimum pour un scénario déjà écrit et beaucoup plus si je l'écris moi même. Il m'est souvent arrivé de passer 20 à 30 heures de préparation pour un "gros" scénario.

Revenons au jeu de rôle, est-ce que tu joues en campagne ou en one-shot ? Comment te prépares tu plus spécifiquement pour une campagne ?

J'ai beaucoup de mal à faire des histoires one-shot... j'aime les situations complexes, les histoires à ressort, avec des tiroirs qui ouvrent d'autres voies. Hélas, cela se prête assez difficilement à des parties espacées. C'est la raison pour laquelle je fais toujours un petit résumé en début de séance. Résumé que font également les joueurs... c'est un peu la part du deal pour ne pas oublier vu que nos parties sont parfois espacées de longs mois.

Et tu récompenses les joueurs pour leurs résumés ? Comment les implique-tu ? Ils le font chacun à leur tour ou c’est moins formalisé ?

non,  je ne récompense pas mes joueurs pour leurs résumés ! Tout comme je n'attends pas de récompense pour avoir buché sur la préparation de mon scénario... La seule "récompense" est celle d'avoir plaisir à jouer ensemble, de se souvenir de l'histoire, des moments funs et héroïques, des instants de doute, des erreurs aussi...  Et puis, ils le font par soucis d'équité, j'écris beaucoup... du coup, ils écrivent un peu, eux aussi... d'autant que c'est à eux que cela va servir.

En tant que MJ, quel est ton pire souvenir ? Quelle leçon en as tu tiré ?

Sans doute la fois où j'ai pris le parti d'essayer de faire jouer une équipe entière de "méchants"... des galériens rescapés d'un naufrage qui se retrouvent finalement libres contre toute attente ! La moitié des joueurs avait saisi l'occasion d'interpréter finement un personnage mauvais avec un vrai relief tandis que l'autre moitié se contentait d'égorger tout ce qui passait, comme si le mal lui même ne pouvait qu'être basique... ça m'a saoulé grave et je n'ai jamais fait la suite du scénario. Dommage car il y avait deux profils de role play tout à fait intéressants.

Quel est ton meilleur souvenir ? Pourquoi ce jour là la magie du jeu de rôle a bien fonctionné ?

Sans doute les excès de jeunesse... une partie de plus de 19H sans aucune interruption avec au petit matin, la quête des croissants chauds à la boulangerie du coin... nous errions en chantant dans les rues de St-Nazaire, ivres de jeu et de rêve... un rêve insouciant, innocent et ô combien enfant :)

Un dernier conseil ou truc à partager avec les autres MJ qui nous lisent ?

Ne sacrifiez jamais l'ambiance de jeu, la fluidité de jeu, la spontanéité réactive des personnages aux règles. Il faut parfois s'accommoder de la technique pour donner toute sa place au plaisir partagé du jeu.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir