Préparation du scénario

Le grand méchant s’échappe... (2/2)

Le méchant s'enfuit

Comme on a commencé à le voir la semaine dernière, si vous voulez voir votre grand méchant s’enfuir au nez et à la barbe de vos personnages-joueurs, il faut faire preuve d’un peu de fourberie. Voici 4 autres tactiques pour permettre au super vilain de s’enfuir en beauté.

Des facilités pour fuir

Une solution relativement simpliste et surtout efficace dans les univers très ludiques : le meneur peut donner au PNJ des facilités pour s’enfuir : par exemple une plus grande vitesse ou bien des capacités d’escalade ou de course plus développées : peut-être que ce méchant a l’habitude de fuir ou bien s’est spécialisé dans tel ou tel domaine pour d’autres raisons ?

Plusieurs sorties

Le pendant de la conception du méchant sans oublier de lui donner des facultés de fuite, c’est la conception du lieu de la rencontre en fonction justement de cette idée qu’il faudra fuir. Le méchant, s’il se préoccupe un tant soit peu de sa sécurité, devrait prévoir de multiples portes dérobées, issues de secours, moyens de sortie ou d’évacuation rapide, à  portée de main ou presque. Il faut bien s’assurer que cela soit cohérent, mais en tout cas, si le méchant a peur de venir se faire enlever ce qu’il a, il aura prévu une échappatoire rapide. Autant le prévoir dès le début du scénario. Le point faible de cette approche : dans un scénario ouvert, il est tout à fait probable que la confrontation ne se déroule pas dans le lieu initialement prévu (si par exemple vos PJ mettent au point un stratagème pour faire sortie le méchant de son refuge).

Corruption des forces de l’ordre

Une manière intéressante de voir la fuite du vilain est de faire en sorte qu’il soit pris, remis ou rendu aux autorités. Si les PJs optent pour la capture, alors il sera transféré aux autorités et là il pourra échafauder son échappatoire : corrompre ses geôliers, soit par son charisme ou bien à l’aide de ses pouvoirs, soit à l’aide de ressources dont lui ou un de ses alliés peut disposer. Une fois qu’il a les bonnes personnes à sa solde, non seulement il sera libre, mais en plus il disposera de nouveaux alliés !

Pas celui qu’on croit

Plus difficile à mettre en place, mais tout aussi intéressant du point de vue scénaristique : le méchant qu’on l’on croise une première fois, mais de façon anonyme. Lors d’un événement public, d’une fête, le méchant est parmi les invités, mais absolument personne ne le sait et les PJs n’auront presque aucun moyen de le découvrir. Il pourra donc quitter les lieux comme une fleur, en attendant de retrouver les PJs dans d’autres circonstances…

Avec l’article de la semaine dernière, cela fait donc 8 méthodes en tout pour faire disparaître de façon crédible votre grand méchant. A vous d’en user avec efficience…

Bons jeux à tous !

Image ©aaandriakay

Commentaires   

0 #1 yoda 01-05-2012 14:41
Dans un de mes scénars (pré-écrit), le méchant disposait d'un parchemin de téléportation...
Citer

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir